conférence du 21 novembre

Dans la ville de Kinshasa, il est devenu récurent de se lever le matin et de retrouver sur le trottoir, ou devant des maisons d’habitation, des magasins, des alimentations, des hôtels, dans les caniveaux, les petits marchés, les espaces vides, d’amas d’ordures d’immondices et autres déchets, suite à l’absence d’une bonne connaissance de la gestion des déchets et d’un système organisé de collecte et d’évacuation de déchets.

Ces problèmes majeurs d’environnement et de santé publique ne peuvent s’améliorer tous seuls par un miracle. De ce fait la solution à ces fléaux relève des conditions à la fois politique, économique et sociales, mais aussi de l’appropriation correcte d’un système de communication entrainant une prise de conscience sur l’importance de l’hygiène, assainissement et environnement. Ainsi, la construction d’une conscience et connaissance écologique peut être bénéfique pour l’épanouissent d’un corps sain, dans un environnement sain et beau. Car, l’environnement et la santé sont deux éléments inséparables.

 De cette façon, l'implication de toute les parties prenantes tant au  niveau étatique que non étatique, l'éducation environnementale et  sanitaire auprès de la population s'avèrent un enjeu de taille face aux  problèmes d'hygiène environnementale. Qui dit changement, dit la  mutation des connaissances, d'attitudes et des pratiques des acteurs en  face, mettant en place un arsenal des méthodes visant à convaincre les  bénéficiaires par de nombreuses explications et arguments sur le sens du  changement souhaité. Ceci, pour les aider à « opérer une conversion  critique leur permettant d'intérioriser et d'intégrer le changement »au  quotidien. 

Les maladies qui ont cessé de tuer ailleurs sont quotidiennement au rendez-vous à Kinshasa, mais aussi dans le reste du pays. De nos jours, les maladies infectieuses, je cite : le choléra ; la diarrhée ; le paludisme ; La fièvre typhoïde  Et aussi  principalement les maladies respiratoires chez les enfants et les femmes enceintes occupent une place  très importante dans le profil épidémiologique du pays et de la ville de Kinshasa en particulier.

La santé de l’homme dépend inéluctablement de l’entretien de son environnement écologique. C’est conscient et soucieux de cet état de fait, que  ce FORUM DES ETUDIANTS CONGOLAIS lance une campagne de sensibilisation des étudiants à l’adoption des comportements éco-citoyens, en organisant une série des conférence-débats au sein des institutions d’enseignements supérieurs et universitaires de la ville de Kinshasa avec comme thème principale : « La jeunesse Congolaise face aux enjeux de l’insalubrité et du changement climatique ».

Cette démarche des activités consiste :

  • Primo A impliquer les  étudiants  pour qu’ils mobilisent leurs familles à changer leurs habitudes quotidiennes en prenant davantage en compte l’insalubrité, la pollution et le changement climatique actuel.
  • Secundo créer une dynamique éco-citoyenne concertée et participative pour intéresser et impliquer les familles à travers les étudiants qui deviennent acteurs et médiateurs.
  • Tercio Une alternance d’apports de connaissances, d’expériences scientifiques, de rencontres avec des chercheurs, analyses de données concrètes et débats.

Cicéron Budinda

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *